Rock Musik Area

rock, métal, hard, hardcore, alternatif et punk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 the clash

Aller en bas 
AuteurMessage
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: the clash   Dim 4 Sep à 21:03

bha on oublie sex pistol on se rattrape mais pour the clash non? questceque c'est que ce travaille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Statik
Guitariste dans un petit groupe jouant dans un garage
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : The trétoire in Miami
Date d'inscription : 07/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 21:25

Ils sont décevant tes post, c'est de la daube !!! ça merite meme pas d'etre regardé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orgymusique.forumactif.com
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 21:53

http://divxodyssey.free.fr/images/clash-sandinista-front.jpg
la pochette de l'album sandinista (pour ceux qui savent pas lire xD)
http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/faceaface/images/Clash.jpg
london calling le plus connu Wink
http://punkandoi.free.fr/clash_pic.jpg
voila le groupe ^^
Strummer fut il débauché des 101 ers, la sortie du 1 er album, les rapports conflictuels entre les membres du groupe ...

Les interviews sont entrecoupées d'images live et autres qui vous replacent dans le contexte. Images souvent inédites avec de nombreux extraits de chansons en concerts : What's my name, Clash city rockers, Should I stay, The call up.

Au bout de l'heure vingt de cette vidéo nous devriez mieux comprendre ce qu'était le mouvement punk et pourquoi The Clash ne pouvait être qu'éphémère.

The Clash - Combat Rock. Livre 317 pages.
Marcus Gray - Editions Camion Blanc.
Voici enfin la traduction française et en 317 pages de la biographie de The Clash parue il y a quelques années.

La rédaction de ce livre fut un gros travail de fourmis, les membres de l'ex-groupe n 'étant pas du genre à raconter facilement leur vie.

Cette toute première biographie approfondie permet de se replonger et de s'imprégner de l'esprit du mouvement punk grâce à ses acteurs.

Loin de n'être qu'un simple phénomène marginal ce mouvement a marqué un changement d'ère.

Un livre très riche dans son étude du groupe, illustré par des photos peu fréquentes.
(merci a copier-coller Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Statik
Guitariste dans un petit groupe jouant dans un garage
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : The trétoire in Miami
Date d'inscription : 07/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 21:57

Merci, de nous mettre une critique du livre, c'est sympa, tu sais lire ?

Ce qu'est fous, c'est que dans ta critique, on apprend rien d The clash, t'es un vrai guignols, toi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orgymusique.forumactif.com
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 21:59

mdr je sais sa me fait marrer non frchmt je suis trop flemmard je pourais faire un truc moi méme mais bon je cherche des bio sur le net xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 22:05

1977

THE CLASH 1st LP

U.K



1979

THE CLASH 1st LP

U.S






1978

Give 'em enough rope







1979

London Calling

(Double Album Vinyl)




1980

Black market Clash





1981

Sandinista !

(Triple Album Vinyl)





1982

Combat Rock



1985

Cut the crap




1988

The story of the Clash

(Volume 1 et 2 : Compilation)




1991

Clash on Broadway



1993

Super Black Market Clash



1996

The singles

(compilation)



1999

From here to eternity

(Live)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 22:08

Le Clash se serait formé en mai 76 (Extrait de la bio de Strummer et Jones). Deux vieux potes Mick Jones et Paul Simonon (du quartier chaud de Londres, Brixton) décident de monter un groupe, Simonon ne joue de la basse que depuis six mois !!! Seulement, un groupe à deux, ça le fait pas trop. Alors en pratiquant leur sport favori (traînards de pub), il remarque le chanteur-guitariste des 101ers (un groupe de pub rock) : Joe Strummer (qui s'appelle encore Mellor à c'tépoque). Joe accepte et les répètes s'enchaînent à Camden Town. A l'époque, le batteur n'est autre que Terry Chimes que nous aurons l'occasion de revoir (sic !). Les premiers jets musicaux révèlent un rock primaire et violent qui effraient un peu (beaucoup même) les patrons de clubs et autres pubs. De galères en jets de toutes sorte, Terry Chimes pète une durite un soir où il se prend une teiteille sur la charleston de sa batterie : il se tire......

Orphelin d'un batteur, nos trois amis se mettent en quête du chaînon manquant. Quelques deux cents auditions plus tard (c'est la légende), un petit gars tout maig' se pointe et il sait jouer de la batterie, tope-là mon gars, il est engagé. Ah oui, son petit nom, c'est "Topper"....Nicky "Topper" Headon. Ca y est, le vrai Clash est formé.

Reste plus qu'à graver les premiers morceaux sur le vinyl. C'est chose faite en 1977 avec Epic de la compagnie CBS records. La première galette, mise en boite en trois semaines, a donc pour titre "The Clash" tout simplement, la production est assurée par un peu tout le monde surtout l'ingénieur du son de scène.... Une version américaine de ce premier L.P sortira en 1979. La couleur de ce premier vinyl est résolument punk-rock mais déjà estampillé Clash avec une teinte de reggae (Police & Thieves, reprise de Junior Marvin). Les singles et l'album sortent et cartonnent dans les charts.

Alors, c'est le départ en tournée "Anarchy tour" avec les Pistols, résultat big bide, la tournée est arrêtée...... Qu'à cela ne tienne, début 77, le Clash organise sa propre tournée avec les potes du moments : Buzzcocks, Subway Sect et autres Slits. "White riot" ("White riot wanna riot white riot riot of me own") est son morceau de scène le plus connu et est malencontreusement taxé de racisme par les bien pensants, quand on connaît le militantisme des argonautes, y'a de quoi rester sur le cul, enfin, passons. Bien que les ventes montent en flèche, pas de radio et pas de passages télé, le Clash est boudé et boude (sic!). Dans le même temps, il y a la sortie du deuxième simple "Complete Control" ("Complete control -- lemme see your other hand...").

On the road again mais cette fois, c'est l'Europe qui les découvre et les adule après une tournée anglaise mouvementée avec Richard Hell (ex Télévision) et le groupe féminin français les Lou's. En UK, quelques provoc' du groupe lui valent des nuits au ballons (étonnant, non !). En 78, Strummer, inspiré par un concert à l'Hammersmith Odéon où il se trouve être le seul blanc, écrit le sublime "White man in Hammersmith Palais" ("Midnight to six man, for the first time from jamaïca...") qui devient un single. Départ en tournée avec les Spécials et Suicide d'Alan Vega.

Tout cela, c'est bien beau, mais faudrait penser à enrichir la discographie, on a des oreilles et un coeur, nous ! No problem, 1978, le deuxième album "Give'em enough Rope" est accouché dans la douleur, mais fidèle au groupe avec un son puissant et touffu. Y a de quoi, c'est quand même Sandy Pearlman (Blue Oyster Cult) qui se déplace à Londres pour le produire. L'album est super bien accueilli par la presse :"Si nous n'aimez pas The Clash, vous n'aimez rien" dixit Dave Mac Cullough du Sounds. "Tommy Gun" devient le single et propulse le 30 cm, number two of sales. C'est vrai qu'y a pas grand chose à jeter avec des préférences pour "Englih Civil war", "Julie's been working for the drugsquad" et le fabuleux "Stay free" qu'on devra faire écouter dans toutes les écoles. Pendant la tournée "Sort it tour", exit Bernie Rhodes, le manager et vieux pote des débuts, c'est un allumé de première qui le remplace : Kosmo Vinyl (Rien que le nom, aarf).C'est alors comme le dit le vieux dicton "quand on a pas réussi aux U.S.A, on a réssi nulle part" que le Clash s'exporte dans le nouveau monde et part en tournée "Pearl Harbour" avec Bo Diddley (Ouais, ouais, c'ti qui fait du R'n'B et qui joue vachement bien de la gratte). Alors là, c'est le big succès et la sortie du 1er LP version américaine (voir plus haut) enrichi de quelques titres comme "I fought the law", reprise de Sonny Curtis, "Jail guitar doors" et autre "Clash City Rockers". Dans le même temps en Europe, sortie du "Cost of living" dont le titre "Capitol Radio one" fait scandale en 79.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 22:09

D'expérience en expérience, le Clash se bonifie et améliore son jeu de scène même Paul y chante et Joe y joue de la basse... Ils ajoutent de nouvelles chansons et reprises à leur répertoire "Wrong'em boyo", "Brand New Cadillac" et autre "Armagideon time". Quand ils rentrent au pays, ils participent à un bénéfit (concert ou disque de solidarité) "Rock against Racism" (Ah, ça calme après les crachats sur "White riot", bande de nasons). L'inspiration est au max, alors Strummer et Jones confient leurs nouvelles compos à un vieux pote qui n'est autre que Guy Stevens (Ex producteur du Mott the Hopple de Ian Hunter) et c'est reparti pour une tournée U.S fin 1979. Pour ce tour, ils piquent l'organiste des Blockheads de l'aut'boiteux de Ian Dury (Hit me with your rythmstick, Ian, Hit me) : Micky Gallagher.

Et ce qui devait arriver, arriva : le top, le summum, l'élite, la référence, le nirvana, le meilleur, the best, der beste, le zénith, le sommet, bref l'apogée du Rock'n'Roll (j'exagère, à peine), le troisième album du Clash : "LONDON CALLING". Cet album s'avère être double mais il sera vendu au prix d'un simple. Les critiques sont dithyrambiques, NME et Melody makers sont aux anges, seul, Sounds boude pour pour une sombre histoire de pub avec la photo d'Elvis qui nuit, selon lui, à l'esprit de la chanson "1977" et constitue un reniement de cette époque. Mais, je vous l'ai déjà dit, le perpétuel mouvement évolutif de leur musique et idées caractérise le Clash. En France, London Calling (to the faraway towns..euh ! pardon) fait un carton avec 100.000 albums vendus. Le Clash était grand, il devient énorme. A noter, à cette période la sortie d'un film sans importance qui montre la vie du groupe en tournée : "Rude Boy" avec un p'tit branleur d'acteur qui se la pète : Ray Gange (je sais même pas pourquoi j'écris son nom)... A oublier.

Revenons à London Calling, il est produit par Guy Stevens : le son, les compo, le chant et l'instrumentation sont superbes. Quelques titres se détachent "London Calling" ("...London calling to the imitation zone, forget it Brother and go it alone....), "Hateful" (...Oh, anything I want he gives it to me, anything Iwant, he gives it but not for free...), "The Guns of Brixton" (When they kick at your front door, how you gonna come...), Spanish Bombs (...Spanish bombs, yot'quierro y finito, yote querdra, oh ma corazon...), le mélodieux "Lost in the supermarket" ("I'm all lost in the supermarket, i can no longer shop happily"), "Death or glory" ("...Death or glory becomes just nother story..."), "Train in vain" (....Stand by me, you're not alone...). Mais, les douze autres chansons sont aussi des petits chefs d'oeuvres.

Le Clash reprend la route, direction les U.S.A où d'ailleurs il donnera deux "benefits" en faveur deJackie Wilson (chanteur noir de R'n'B qui interpréta le tube planétaire "Reet Petite") qui est alors hospitalisé et apparemment dans la dèche. Aux U.S, toujours le même carton et ça se voit dans la presse, m'ssieurdames, le Washington Post le considère quand l'un des plus grand groupe anglais de tous les temps, le Village Voice voit "le plus grand orchestre de rock and roll de notre temps" et Rolling Stone (ça, c'est de la référence) lui consacre deux pages pleines d'éloges, ce qui est une première pour un groupe européen. En août (on est toujours en 1980), c'est la sortie d'un nouveau simple "Bankrobber" produit par Mickey Dread, là on commence à ressentir une influence reggae/dub et l'instrumentation s'enrichit d'un synthé et le single fait encore un carton, ça d'vient une habitude, mais putain que c'est bon..... Pour gâter les fans ricains dan la foulée, le Clash sort un 25 cm (pour les plus jeunes, c'est un format de galette vinyl) qui reprend les inédits aux U.S et un morceau totalement inédit qui réjouit tout le monde "Pressure Drop".

Fin 80, les positons du Clash se radicalisent dans le discours (à mon avis, Joe n'y est pas étranger, le bougre) et c'est la sortie du single anti-establishement (politiquement complètement incorrect pour ceux qui causent pas le rosbif) The Call-Up qui appelle clairement à l'insoumission et à la désertion du service militaire (ça c'est bon...) : "It's up to you not to heed the call-up, I don't wanna die...I don't wanna kill..." . Dans la même veine, le titre "Stop the World" continue le combat contre la course à l'armement nucléaire (Eh, ouais, on oublie pas qu'on est en 80, enfin 1980).

Nous sommes début 1981, tout roule et de plus en plus fort, le Clash sort un triple album au prix d'un simple laissant au passage leurs droits d'auteurs sur les quelques premiers milliers vendus pour permettre au plus grand nombre d'acquérir les trois galettes. Le titre de cet album est un cri de révolte ou plutôt de révolution "Sandinista !", ouais, la révolution sandiniste au Nicaragua, seule révolution anti-impérialiste soutenue par aucune des grandes puissances, ça c'est pour l'histoire et que vous quittiez ce site un peu plus instructionné. Revenons à "Sandinista !", cet album est teinté de reggae, dub, latino et il faut bien le dire de son "disco" et suit l'inévitable évolution du groupe vers des contrées musicales inexplorées mais les textes sont de plus en plus militants comme dans l'une des chansons-phares de l'album "Washington Bullets" : "...as every cell in Chile will tell the cry of the tortured men.......if you find an afghan rebel that the moscow bullets missed, ask him what he thinks of voting communist..." Les autres morceaux à retenir de cet album sont le tube de discothèque (Eh, oui !) "The magnificent seven", un des single "Hitsville U.K", le torride "Something about England", le superbe "Somebody got murdered", le dansant "Let's go crazy", la reprise d'Eddy Grant "Police on my back", le planant "The Equaliser", "The Call-up" (voir plus haut), le contestataire "Charlie don't surf" et la reprise de "Career opportunities" par les enfants Gallagher Luke et Ben. On retrouve Ellen Foley, la petite amie du moment de Mick qui s'improvise vocaliste. Cet album a quand même marqué la rupture avec les fans puristes des premières heures qui n'ont pas tout capté de l'évolution musicale du groupe. Malgré tout, l'album se vend très bien (100.000 ex. en France) et le Clash inventent du coup le "value for money" dans la discographie rock. La même année, le Clash fait la fermeture du Theâtre Mogador (mythique salle de concert) en restant une semaine à l'affiche. Strummer et Jones signent six chansons du deuxième L.P d'Ellen Foley qui n'a que l'intérêt d'être un bon décor pour les corbeilles à papier, tout le monde peut se tromper....



"This is Radio Clash", c'est au son de ce single dansant que commence l'année 1982. Cette même année verra la sortie du dernier LP du vrai Clash "Combat Rock", l'album est superbe d'éclectisme (reggae, funk, psychadélique, pop). On y retrouve encore quelques petits chefs comme "Know your rights", le rockandrollien "Should I stay or should I go ?", le pathétique "Straight to Hell", l'arabesque "Rock the Casbah" et le funkisant "Overpowered by funk".

Mais cette année 82 sent le malaise..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 22:11

1982 : Bad, bad year..... "Combat Rock" cartonne aux U.S (seule bonne nouvelle !), mais aucune promo n'est faite en Europe : Gâchis, sic !. Même le père Strummer nous pète une dépression et vient prendre un peu de repos de repos à Paris. Dans le même temps, Topper se fait la belle.... Le Clash rapelle Terry Chimes (vous vous souvenez, l'homme à la bouteille) pour la tournée U.S . Topper réapparaîtra en 1983 mais sera remercié pour son goût trop prononcé pour la farine. Dans le même temps, c'est Mick Jones qui se fait lourdé.Un succédané de Clash avec Strummer et Simonon avec trois nouveaux musicos Nick Sheppard, Pete Howard et Vince White sort un nouvel album en 1985 : "Cut the Crap". Z'auraient mieux fait de les arrêter avant les conneries !! L'album est écrit par Strummer et Rhodes et produit par José Unidos. L'album est moyen et le titre phare "This is England" est une pâle nostalgie. Depuis, plus rien n'est sorti sous "The Clash".

Alors, kékizonfait les vrais Clash :

Joe : Il est resté le plus actif ciné, albums solo. On l'a même vu joué avec quelques pointures comme The Pogues et Brian Setzer (ex guitare-chant des Stray Cats). Dernier sévice en cours et pas des moindres avec son groupe "The Mescaleros" : "Rock Art and X-Ray Style" en 1999. Par pitié, Joe continue...

Malheureusement par un triste dimanche d'hiver londonien, Joe nous quitte le 22 décembre 2002 suite à une crise cardiaque ......... So long Joe, y'a aussi un Paradis pour les rockers et il est vachement mieux que celui des curetons.

Mick : Après son départ du Clash, il se fourvoit dans un funk-rock décevant avec son Big Audio Dynamaite (B.A.D pour les amateurs). Ils sortiront "This is Big Audio Dynamite" en 1985, à oublier.... Ce groupe serait devenu BAD 2 un peu plus tard.

Paul : Ancien de l'Art school (Comme Mick) est retourné à ses toiles pour exercer sa passion : la peinture.

Topper : No news, good news
PS j'ai ete oubliger de le faire en plusieur parti sa rentrer pas dun coups xD et j'ai appris pas mal de chose et il faut que je finisse de le lire tien xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Dim 4 Sep à 22:32

moi j'ai fini de la lire de fond en comble je connaisai le groupe assez bien mais tu en appren la ^^ j'ai peiner a tout lire moi qui est flemmard ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsphixiAted
Débutant guitariste seul au fond de sa chambre
avatar

Nombre de messages : 92
Localisation : Evreux [ 27 ]
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Lun 5 Sep à 21:24

La flemme de lire ^^

Sinon super ce groupe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asphixiated.skyblog.com
bulleroze
Guitariste dans un petit groupe jouant dans un garage
avatar

Nombre de messages : 441
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: the clash   Jeu 3 Nov à 19:08

Aaaaah The Clash ... The Clash ... aaaaaah ! lol
Quel merveilleux groupe !
Jamais personne n'égalera ce groupe, qui est le meilleur du monde qui ait jamais existé et qui n'éxistera jamaiiiis ! lol
Je dis oui oui oui ouiiiii !

Bulleroze, excitée ? Moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-pink-colorz.skyblog.com
NuageXparano
Modo
avatar

Nombre de messages : 924
Localisation : Dans tes songes ...
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: the clash   Jeu 3 Nov à 22:51

Merci avHin pour tes posts impossible à lire , bon , tu peux faire un long post mais n'exagere pas kan meme , tes posts sont nulleuuuuuh lol en tout cas ceux sur les Clash :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Pika-ddict.skyblog.com
avHin
Chanteur dans un groupe reconnu dans toute la ville
avatar

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: the clash   Jeu 3 Nov à 23:05

ouais bha heu je fait ce que je peux (donc pas grand chose)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
converse noire



Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: the clash   Jeu 31 Aoû à 14:08

completemnt d'accord ac toi bulleroze!!! vive the clash!!!!!!!! rocker dsl pr ce post deprimant d'hystérie ms c + fort que moi ! alrs un dernier
vive THE CLASH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasoolero

avatar

Nombre de messages : 36
Age : 27
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: the clash   Jeu 31 Aoû à 14:15

Ouais ! Vive The Clash !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rockeuz/metaleuz

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Localisation : Rennes [Piti Bled Trou pOmé A Coté]
Date d'inscription : 09/07/2005

MessageSujet: the clash   Dim 10 Sep à 0:55

Yeaaah jadore The Clash ! j'ai "découvert" ya quelque mois et jécoute beaucoup ca a pas vieilli jtrouve !
London Calling c'est la meilleure pr moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
psYkOtiKdOg
Guitariste dans un petit groupe jouant dans un garage
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 27
Localisation : ben là! ça se voit pas?
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: the clash   Dim 10 Sep à 12:42

ouai london calling est super c'est vrai mais bon juste pour les souvenirs, pour le texte et tt cque ça représente c'est spanish bombs ma préféré Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the clash   

Revenir en haut Aller en bas
 
the clash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Clash
» Mika/Patrick Wolf : le clash ?
» Dylan et le Clash
» The Clash-Soundsystem
» clash entre JOHNNY et SARDOU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock Musik Area :: Musik :: Punk-
Sauter vers: